Archive pour le mot-clef ‘I hate this world but i love my life’

infamous-poch

I hate this world but i love my life

Depuis ses 14 ans, Patrice Poch gravite dans l’univers punk-rock : Harrington et Doc Martens, guitares saturées et concerts énervés. Culture « do it yourself » et appropriation de la rue, il s’intéresse très vite au pochoir et réalise ses premiers « bombages » dès 1988 . Fin 80’s, il découvre le mouvement hip hop et le graffiti. Autodidacte, il s’investit alors dans cette nouvelle pratique et multiplie à un rythme quasi stakhanoviste les peintures sur les murs et les trains franciliens. A cette époque, l’Europe est alors le terrain de jeu d’une « internationale » du graffiti. Il voyage, se confronte à d’autres cultures et d’autres artistes. Fin 90’s, il opte pour un travail plus minimaliste. Privilégiant d’autres médiums, il multiplie logotypes à l’acrylique, collages in situ, pochoirs et affiches. Les références et les citations de ses interventions dans la rue sont influencées par l’imagerie ska two tone, skinhead reggae et mod 60’s. Limité par le format de l’affiche, il prend le parti d’une représentation de personnages à taille réelle, ouvrant un dialogue et une interaction avec le spectateur. Anachroniques, les figures qu’il représente sont les acteurs d’une scène punk 80’s dont la rue est le décor, propice à toutes les errances. Fidèle aux codes iconographiques chers à ses jeunes années, il idéalise les instantanés d’une époque révolue où forum des Halles rimait avec batte de baseball, perfecto avec chaîne de vélo, subutex avec triplex.

Exposition “I hate this world but i love my life”
Du 18 mars au 27 avril 2011
Galerie Datta - 10, rue du griffon - 69001 Lyon
http://www.datta.fr